website templates

Blessures de
la course à pied

La course à pied apporte une multitude de bienfaits mais elle peut aussi être une source de plusieurs blessures si vous ne respectez pas vos limites. La préparation musculaire en début de saison est souvent négligée et pourtant, cela pourrait éviter bien des blessures.


Parmi les blessures les plus courantes :

- TENDINITE DE LA PATTE D'OIE;
- PÉRIOSTITE;
- TENDINITE DU TENDON D'ACHILLE;
- NÉVROME DE MORTON;
- LA CRAMPE;
- FASCIITE PLANTAIRE;
- FRACTURE DE STRESS (fatigue);
- ENTORSE DE LA CHEVILLE;
- ÉLONGATION ET CLAQUAGE.


Reconnaissez-vous certains de ces symptômes?


TENDINITE DE LA PATTE D'OIE
Inflammation du tendon de la patte d’oie (Sartorius, gracile, semi-tendineux).

Symptômes et signes cliniques :
• Douleurs au niveau du genou, amplifiées en mouvement.
• Raideur au réveil ressentie au niveau du genou.
• Une sensation de craquement du genou lors de sa mise en mouvement.
• Un gonflement du genou visible avec parfois une sensation de chaleur.
• La formation d'un nodule au niveau du tendon affecté

Trois signes cliniques d’une tendinopathie :
• Douleurs à la contraction;
• Douleurs à l’étirement;
• Douleurs à la palpation.

PÉRIOSTITE
Inflammation de l’enveloppe de l’os (périoste), aussi appelé syndrome de stress.

Symptômes et signes cliniques :
• Douleurs à l’exercice le long de l’os :
• Souvent près de la malléole interne du tibia.
• Parfois la douleur peut se trouver au rebord externe du tibia.
• Peut aussi se trouver sur la fibula.

TENDINITE DU TENDON D'ACHILLE
• Inflammation du tendon ou de l’enveloppe du tendon (ténosynovite). Le tendon peut être affecté à ses extrémités ou en son centre.

Symptômes :
• Au départ, les symptômes sont présents le matin (mollet raide) et en début d’entraînement.
• Si le tout s’aggrave, les symptômes (douleur et raideur) persistent pendant et après
   également.

NÉVROME DE MORTON
S’appelle aussi métatarsalgie de Morton ou encore névrome plantaire. C’est une inflammation d’un nerf plantaire entre les os métatarsiens sur la plante du pied. Ce n’est pas une véritable tumeur mais bien du tissu fibreux qui se forme autour du nerf.

Symptômes :
• Douleur ressentie entre le 3e espace intermétatarsien (entre 3e et 4e méta) pouvant irradier dans le 1er, 2e et 4e espace.
• Douleur irradiant allant des espaces métatarsiens jusqu’entre les orteils.
• La douleur irradie rapidement après une mise en charge du pied.
• La durée et l'intensité de la douleur varie.
• Une douleur vive comme marcher sur des lames de rasoir ou une roche pointue.
• Des crampes, sensation de brûlure et engourdissement.

LA CRAMPE
Contracture brutale et involontaire des muscles. Elle touche plus souvent les muscles
ischio-jambiers, les mollets et les quadriceps en course à pied.
Si la crampe persiste, on appelle ça une contracture et la douleur est un peu moins intense.

Symptômes :
• Spasme et douleur vive dans le muscle atteint qui dure quelques minutes.

FASCIITE PLANTAIRE
Inflammation du fascia plantaire.

Symptômes :
• Douleur sous le pied, souvent à la partie interne près de l’attache du fascia plantaire sur le calcanéus.
• Douleur et raideur lors des premiers pas le matin qui diminue après quelques minutes.
• Si le tout s’aggrave, douleur au début de la course qui disparaît une fois échauffer.
• Si le tout s’aggrave encore plus, la douleur persiste tout le temps et peut entraîner une excroissance osseuse (épine de Lenoir) sur le calcanéus.

FRACTURE DE STRESS (fatigue)
Microfracture à la surface antérieure du tibia ou parfois à la malléole, à la fibula ou aux métatarses. Il s’agit souvent d’une périostite mal soignée qui s’aggrave.

Symptômes :
• Douleur exquise à la palpation en un endroit précis.
• Incapacité de courir et même de marcher parfois.

ENTORSE DE LA CHEVILLE
Élongation ou déchirure (partielle ou totale) d’un ou de plusieurs ligaments de la cheville. Les ligaments talofibulaire et calcanéofibulaire externes sont les plus souvent touchés. L’entorse classique survient par accident, suite à un faux mouvement, le pied se déverse vers l’intérieur.

Classification :
Grade 1
Entorse bénigne ou foulure, ligament étiré :
• Enflure légère et tension.
• Difficulté minime à faire les amplitudes de mouvement et de mettre le poids
du corps sur l’articulation. Généralement pas d’hématome.
Douleur immédiate mais l’impotence dure de quelques secondes à quelques minutes.

Grade 2
• Entorse moyenne, distension et rupture partielle du ligament :
• Enflure modérée et ecchymose.
• Amplitudes de mouvement diminuées, augmentation de la difficulté à
mettre le poids du corps. Un craquement peut se faire entendre lors de l’entorse.
L’impotence peut être de plusieurs jours.

Grade 3
• Déchirure complète du ligament :
• Enflure généralisée, ecchymose Instabilité lors de la mise en charge du poids du corps.
• Douleur très vive quand on bouge l’articulation. Un craquement peut se faire entendre lors de l’entorse.
L’impotence est de plusieurs semaines.

ÉLONGATION ET CLAQUAGE
Élongation : étirement de quelques fibres musculaires sans déchirure.
Claquage : élongation et spasme d’un muscle avec déchirure.

Symptômes :
• Spasme et douleur vive dans le muscle (coup de poignard).
• Impotence fonctionnelle à 100 %.
• Œdème, hématome.
• Douleur à la contraction, à l’étirement et à la palpation.



Si vous avez  un ou plusieurs de ces symptômes, l'équipe de la Clinique Moov peut vous aider à y remédier. N'hésitez pas à nous contacter.



SOURCE : Académie de massage scientifique