html5 templates

Blessures du soccer

Le soccer est le sport collectif le plus pratiqué sur la planète. Les blessures issues de ce sport sont souvent traumatiques à cause de l’environnement compétitif (deux équipes qui s’affrontent) et des changements de direction rapides et bottés du ballon. 


Parmi les blessures les plus courantes :

- ENTORSE DE LA CHEVILLE;
- PUBALGIE;
- ENTORSE AU GENOU;
- LA CRAMPE;
- ÉLONGATION ET CLAQUAGE.


Reconnaissez-vous certains de ces symptômes?


ENTORSE DE LA CHEVILLE
Élongation ou déchirure (partielle ou totale) d’un ou de plusieurs ligaments de la cheville. Les ligaments talofibulaire et calcanéofibulaire externes sont les plus souvent touchés. L’entorse classique survient par accident, suite à un faux mouvement, le pied se déverse vers l’intérieur.

Classification :

Grade 1
Entorse bénigne ou foulure, ligament étiré :
• Enflure légère et tension.
• Difficulté minime à faire les amplitudes de mouvement et de mettre le poids
du corps sur l’articulation. Généralement pas d’hématome.
Douleur immédiate mais l’impotence dure de quelques secondes à quelques minutes.

Grade 2
• Entorse moyenne, distension et rupture partielle du ligament :
• Enflure modérée et ecchymose.
• Amplitudes de mouvement diminuées, augmentation de la difficulté à
mettre le poids du corps. Un craquement peut se faire entendre lors de l’entorse.
L’impotence peut être de plusieurs jours.

Grade 3
• Déchirure complète du ligament :
• Enflure généralisée, ecchymose Instabilité lors de la mise en charge du poids du corps.
• Douleur très vive quand on bouge l’articulation. Un craquement peut se faire entendre lors de l’entorse.
L’impotence est de plusieurs semaines.

PUBALGIE
La tendinite des muscles adducteurs

La tendinite des adducteurs fait partie des pubalgies. Les tendons proximaux des adducteurs s’insèrent au niveau du pubis. Généralement, les victimes de cette atteinte sont des hommes de trente ans et moins pratiquant un sport de façon intensive. Les sportifs du dimanche et les femmes sont très peu touchés.

Les sports les plus souvent à l’origine d’une tendinite des adducteurs sont :

• le soccer, le jogging intensif, l’athlétisme, le tennis, l’escrime, le handball, la danse, l’équitation et la musculation.

La tendinite est issue de tractions asymétriques sur le pubis (entre le grand droit de l’abdomen et les adducteurs) et entre les côtés droit et gauche (un côté est dominant). La dominance d’un des membres inférieurs crée un effet de cisaillement au niveau pubien, une région normalement très peu mobile. Les abdominaux, généralement très bien développés accentuent ces mouvements exagérés du bassin.

ENTORSE AU GENOU
Élongation ou déchirure (partielle ou totale) d’un ou de plusieurs ligaments du genou. Les ligaments croisés antérieur et collatéral médial sont les plus souvent touchés.
L’entorse classique survient par accident, suite à un faux mouvement, le genou subit un valgus et un tiroir antérieur exagéré.

Classification :

Grade 1
Entorse bénigne ou foulure, ligament étiré :
• Enflure légère et tension.
• Difficulté minime à faire les amplitudes de mouvement et de mettre le poids
du corps sur l’articulation. Généralement pas d’hématome.
Douleur immédiate mais l’impotence dure de quelques secondes à quelques minutes.

Grade 2
• Entorse moyenne, distension et rupture partielle du ligament :
• Enflure modérée et ecchymose.
• Amplitudes de mouvement diminuées, augmentation de la difficulté à
mettre le poids du corps. Un craquement peut se faire entendre lors de l’entorse.
L’impotence peut être de plusieurs jours.

Grade 3
• Déchirure complète du ligament :
• Enflure généralisée, ecchymose Instabilité lors de la mise en charge du poids du corps.
• Douleur très vive quand on bouge l’articulation. Un craquement peut se faire entendre lors de l’entorse.
L’impotence est de plusieurs semaines.

LA CRAMPE
Contracture brutale et involontaire des muscles. Elle touche plus souvent les muscles
ischio-jambiers, les mollets et les quadriceps en course à pied.
Si la crampe persiste, on appelle ça une contracture et la douleur est un peu moins intense.

Symptômes :
• Spasme et douleur vive dans le muscle atteint qui dure quelques minutes.

ÉLONGATION ET CLAQUAGE
Élongation : étirement de quelques fibres musculaires sans déchirure.
Claquage : élongation et spasme d’un muscle avec déchirure.

Symptômes :
• Spasme et douleur vive dans le muscle (coup de poignard).
• Impotence fonctionnelle à 100 %.
• Œdème, hématome.
• Douleur à la contraction, à l’étirement et à la palpation.



Si vous avez  un ou plusieurs de ces symptômes, l'équipe de la Clinique Moov peut vous aider à y remédier. N'hésitez pas à nous contacter.



SOURCE : Académie de massage scientifique